Russie : Saint-Pétersbourg, conseils & informations pratiques

par Miryam
7 commentaires

Vous préparez un séjour à Saint-Pétersbourg ? Très sage décision. Vous vous posez mille questions, alors voici quelques conseils et infos pratiques pour préparer au mieux votre séjour au pays de Pouchkine, Kino et des Romanov …

Se rendre à Saint-Pétersbourg

Pour se rendre à Saint-Pétersbourg, il n’y a pas beaucoup de solutions. Le plus simple et je vous le recommande vivement c’est de prendre un vol direct. Dans mon cas, j’ai pris Air France avec un vol direct depuis Paris Charles de Gaulle. Quant aux autres compagnies, Aeroflot propose des vols directs avec sa filiale Rossiya depuis Paris Charles de Gaulle également. En basse saison, il faut compter environ 250€ l’aller-retour. Vous pouvez également prendre un vol avec escale, mais il faudra bien faire attention à ce que cette escale ne se fasse pas dans une autre ville russe. Exemple de possibilité avec Air Baltic avec une escale à Riga. Ce qui ferait un Paris CDG – Riga – Saint-Pétersbourg. Dans tous les cas, l’entrée sur le territoire russe doit impérativement se faire via Saint-Pétersbourg.

Le e-visa

C’est l’étape la plus importante et la plus stressante. Pour Saint-Pétersbourg, sachez que vous avez la possibilité de prendre un e-visa valable 8 jours. Il ne vous permet de vous rendre qu’à Saint-Pétersbourg et l’Oblast de Leningrad (donc la région de Saint-Pétersbourg). Impossible d’aller avec à Moscou par exemple et n’essayez même pas. J’ai fait dans mon cas, la demande 10 jours (Jeudi) avant le départ (le samedi suivant) directement sur le site du Ministère des affaires étrangères russe. J’ai reçu le e-visa deux jours après, samedi après-midi.

Je vous recommande vivement de remplir le formulaire avec la plus grande attention car une erreur est très vite arrivée et ça ne pardonne pas. En effet, c’est le genre d’erreur qui peut vous valoir un refus d’embarquer, j’en ai vu en partant. Dans mon cas, j’ai eu beaucoup de doutes, notamment dû au fait que je vis en Allemagne et je ne savais pas quelle adresse mettre. Après beaucoup d’hésitation, j’ai mis mon adresse à Bayreuth. Par précaution, lors du passage de la frontière, j’ai pensé à prendre une copie de mon Anmeldung (enregistrement à la mairie) pour justifier l’adresse. Ça c’est l’info pour les expats. Si dans le cas où vous résidez en France, vous indiquez simplement votre adresse même si elle est différente de celle qui figure sur le passeport.

Pour les informations à donner, on vous demandera votre profession, le nom de l’employeur ainsi que l’adresse et numéro de téléphone. Ou encore si vous êtes déjà venu en Russie ou pas, si vous connaissez quelqu’un sur place.
Sachez que vous devrez impérativement fournir les adresses où vous allez loger. Pourquoi plusieurs adresses ? Je m’explique. Cette option s’applique si durant les 8 jours, vous logez à Saint-Pétersbourg pour 3 jours et 4 jours à Pouchkine ou dans une autre ville de l’Oblast de Leningrad. Si vous ne restez qu’à Saint-Pétersbourg, mettez juste l’adresse où vous serez. C’est ce que j’ai fait.
Toutefois, si vous mettez l’adresse d’un hôtel et que finalement vous décidez d’aller loger ailleurs quelque soit la raison, vous n’avez pas à le signaler. Ce n’est pas important. Si dans le cas où vous logez dans un Airbnb par exemple, sachez que votre hôte à l’obligation de vous déclarer auprès des autorités. Cette démarche peut se faire au bureau de poste contre une petite somme. Le risque est de se faire contrôler dans la rue par des policiers et de ne pas avoir d’adresse déclarée.

L’assurance voyage

Pour séjourner en Russie, on vous demandera une assurance voyage. Dans mon cas, j’ai choisi de prendre l’assurance Cap assistance 24/24h de chez Chapka Assurances. Pour un voyage de 5 jours, j’en ai eu pour 28€. Vous pouvez naturellement utiliser votre assurance Visa avec laquelle vous aurez payé votre billet. Le plus important est que l’option rapatriement soit très clairement indiquée.
Pour un visa de 30 jours que vous allez demander à l’ambassade de Russie, il faudra demander une copie originale du contrat d’assurance. Si toutefois, vous n’allez qu’à Saint-Pétersbourg avec le e-visa, une version électronique suffit amplement. Je n’ai d’ailleurs pas eu besoin de la montrer lors de mon arrivée. Pensez néanmoins à faire une copie et gardez-là soigneusement sur vous sur place. Petite info importante pour les expats : Si comme moi, vous avez vos droits qui sont ouverts en France et que vous vivez au sein de l’UE avec la CEAM, sachez que lorsque vous aurez besoin de souscrire à une assurance voyage, il faudra donner l’adresse qui se situe en France. Dans mon cas, j’ai donné celle de mes parents.

L’entrée dans le territoire Russe

Une fois arrivé à la frontière pour le contrôle du passeport, il faudra présentez votre e-visa (je recommande de l’imprimer en couleur et de ne pas le plier), avec votre passeport et la carte d’embarquement. Vous donnez le tout et vous attendez. Ils ne posent pas de questions donc pas besoin de stresser. On ne vous demandera pas la copie de l’assurance voyage par exemple. Votre passeport sera scanné, puis on vous remettra une petite feuille, la carte d’immigration. Gardez-la bien précieusement, idéalement, faite une copie à votre arrivée à Saint-Pétersbourg et conservez l’originale dans un lieu sûr. C’est vraiment important d’avoir systématiquement cette carte sur vous. En effet, la police russe si elle fait un contrôle d’identité pourra vous la demander ainsi que votre passeport et le certificat d’enregistrement.

Circuler à Saint-Pétersbourg

Circuler dans la seconde plus grande ville de Russie a l’air au premier abord relativement compliqué, mais ne vous inquiétez pas, on prend très vite ses marques et on arrive très facilement à se repérer même si on ne maîtrise pas la langue et le cyrillique.

De l’aéroport Pulkovo pour rejoindre le centre, il n’y a pas beaucoup de solutions à part prendre le bus ou le taxi. Dans mon cas, j’ai pris le bus. Vous avez plusieurs possibilités. Prendre le 39 qui va jusqu’à Moskovskaya en s’arrêtant à divers arrêts et de là prendre le métro. Ou la seconde option est de prendre le bus 39E qui va directement jusqu’au même terminus mais sans arrêts. Pour le bus, il vous en coûtera 50 roubles le trajet de l’aéroport au terminus.
Et très important : Vous n’avez pas à payer pour le bagage, contrairement à ce que j’ai pu lire lors de la préparation de mon séjour. Attention toutefois à ne pas tomber sur un(e) contrôleu(r)(se) qui voudra profiter de la situation pour vous faire payer le bagage 50 roubles. Pour acheter votre ticket, il faudra le faire directement dans le bus auprès de la/du contrôleu(se)(r).

Je vous recommande pour circuler dans la ville d’acheter directement à Moskovskya dans une des bornes (utilisable en français) une carte Podorozhnik. Elle coûte 60 roubles et vous pouvez directement charger dessus le pass ou le nombre de tickets dont vous avez besoin. Pour les 5 jours sur place, j’ai acheté un pass de 10 tickets valable 7 jours et uniquement dans le métro. Il m’a coûté 350 roubles. C’était vraiment suffisant pour moi. Mais après coup, j’ai regretté de ne pas avoir pris un pass de 5 jours valable dans les métros, bus, tramways et trolleybus. Mais la situation de mon auberge a fait que je n’en ai pas eu plus besoin que ça finalement.

L’hébergement

Pour ce séjour à Saint-Pétersbourg, je suis passée par Booking.com et Air France (pour cumuler des Miles).
J’ai choisi de loger dans une auberge : Friends by the House of Books. J’ai véritablement eu un coup de coeur pour ce cocon pétersbourgeois en plein coeur de la ville. En plus d’être un lieu plein de charme, la position géographique était vraiment parfaite. Le métro est à moins de 100 m (Stations : Nevsky Prospekt (ligne 2) et Gostiny Dvor (ligne 3)).
La Cathédrale du Saint-Sauveur-Sur-Le-Sang-Versé est au bout des quais et la Maison du Livre à 50 m. L’Ermitage est à 10 min à pied ainsi que la Cathédrale St-Isaac. Bref, c’est vraiment le point de départ idéal pour circuler à pied en ville. Le seul inconvénient c’est qu’il faudra faire avec les 106 marches jusqu’au 5ème étage, mais ça vaut le coup …

L’enregistrement

En tant que citoyens étrangers, nous avons l’obligation de nous enregistrer à l’arrivée en Russie. C’est une sorte de déclaration de résidence si vous voulez. En principe, c’est l’hôtel ou l’auberge où vous allez loger qui vous proposera ce service moyennant une petite somme. Dans mon cas, j’ai payé 250 roubles pour la formalité (soit environ 3€). Vous allez recevoir une petite fiche qu’il faudra également garder précieusement en cas de contrôle policier. À noter que vous en aurez besoin également si vous souhaitez avoir une carte SIM russe.

Le budget

La dépense la plus importante ce sera essentiellement le billet d’avion pour vous rendre à Saint-Pétersbourg. Et éventuellement l’hébergement. Toutefois, il est très facile de trouver des hébergements vraiment à prix modique.
Quant à la vie sur place, pour nous occidentaux, ce n’est pas cher. Sachez également que le paiement par carte Visa ou Mastercard est répandu partout. Il y a des distributeurs absolument partout et même dans le métro ! Je n’ai pas de bureau de change à vous recommander car je n’ai fait que des retraits. De mémoire, je sais que la Banque de Saint-Pétersbourg ne fait pas payer de frais de retrait contrairement aux DAB de la Raiffeissen Bank par exemple (de l’ordre de 2,99€ par retrait).

La carte SIM russe bonne ou mauvaise idée ?

J’avais dès le départ décidé qu’à mon arrivée je prendrais une carte SIM russe pour éviter le hors forfait. Merci Orange ! Sachez qu’à l’aéroport à l’arrivée, vous trouverez deux boutiques de deux opérateurs différents : Tele2 et Beeline.
Suite aux recommandations de mon amie Alina, j’ai attendue d’être en ville pour aller chez MTC pour me prendre une carte SIM. Elle m’a coûtée 500 roubles et j’avais 30 min d’appel valable en Russie, 1h d’internet et l’utilisation illimitée des réseaux sociaux et de WhatsApp (c’était pour moi l’essentiel). Orange propose un pass Russie à 29€ mais honnêtement, c’est absolument hors de prix donc je vous recommande chaudement de prendre une carte SIM. Et c’est un excellent investissement si vous comptez comme moi, retourner en Russie !

****

J’espère avoir pu répondre à vos questions et que cela vous permettra de préparer votre séjour en Russie au mieux. Si vous avez des questions, remarques ou même des infos plus fraîches, n’hésitez pas à me le dire, je réactualiserais cet article aussi souvent que possible.

7 commentaires
0

7 commentaires

alexia 2 mars 2020 - 9 h 56 min

merci pour ton article que je trouve très intéressant, c’est un pays que nous avons envie de visiter depuis des lustres avec mon chéri…

Répondre
Miryam 2 mars 2020 - 13 h 50 min

De rien ! J’espère qu’il te sera utile. Je ne peux que te recommander d’y aller ! J’ai eu un véritable coup de coeur pour le pays et j’ai déjà hâte d’y retourner … La suite de mon séjour arrive bientôt ! 😉

Répondre
Only Laurie 2 mars 2020 - 11 h 52 min

C’est un pays qui m’attire beaucoup! Merci pour cet article 🙂
Belle journée
Laurie

Répondre
Miryam 2 mars 2020 - 13 h 51 min

Pareil ! Je suis une passionnée de littérature russe, et je dois avouer que c’était un vieux rêve de petite fille que de visiter Saint-Pétersbourg !
Bonne journée à toi aussi ! 🙂

Répondre
Russie : Saint-Pétersbourg, conseils & informations pratiques | Nuage Nomade 2 mars 2020 - 14 h 51 min

[…] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici […]

Répondre
jeveuxtouttester 2 mars 2020 - 22 h 52 min

Hello !!! C’est une destination qui me fait envie, donc je garde précieusement ton article dans mes favoris!!

Répondre
Miryam 3 mars 2020 - 22 h 08 min

Merci pour ton passage par ici ! D’autres articles vont suivre sur ce séjour russe ! 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.