Expatriation

Assistant de langue à l’étranger : Tout ce qu’il faut savoir avant le départ

 

Après un article plutôt général sur comment devenir assistant-e-s de français grâce au programme du CIEP, je vous propose de découvrir ce qui vous attend une fois sur place, en Autriche …

 

Ça y est, vous êtes prêt à partir pour une année en tant qu’assistant de langue avec le programme du CIEP. Après avoir patiemment attendu la réponse de votre ville d’affectation et le stress de la candidature, pour beaucoup, c’est une première aventure à l’étranger. Pour d’autres comme moi, c’est l’envie de ne pas rentrer au pays après une année d’Erasmus. Vous êtes prêt pour le grand départ, mais vous vous posez mille et unes questions à propos des heures de travail, du salaire, de la recherche de logement etc … Alors, voici pour vous quelques petites astuces et infos qui vous aideront à préparer votre départ au mieux.

 

La vie au quotidien …

 

Où chercher un logement ? 

Alors ça … Je ne vais pas vous le cacher, c’est une vraie galère. J’ai cherché un logement pendant un long moment, environ 4 mois. Ce qui pour Linz était plutôt long, mais j’étais bien contente d’avoir le logement que j’avais après ma très mauvaise expérience en Allemagne. J’avais un appartement de 35m2, meublé et aménagé pour 400€ par mois. Il était très bien situé puisqu’il été à mi-chemin entre mes deux établissements. J’ai juste eu besoin de ramener mes affaires … Pour Linz, je vous recommande le site de l’Université de Linz et pour l’Autriche en général, Willhaben. N’hésitez pas à fouiller au niveau des groupes sur Facebook. Pour l’Allemagne, je ne peux que vous recommander, l’indémodable WG Gesucht ou Immobilienscout24.

 

Où puis-je ouvrir un compte bancaire ?

J’ai choisi d’ouvrir le mien chez la Erste Sparkasse. J’ai eu une bonne expérience en Allemagne pendant mon Erasmus, du coup j’y suis allée très tranquillement. En plus, ils ont étaient assez cool pour m’ouvrir un compte en banque étudiant. Du coup, c’était parfait car je n’ai pas payé de frais de tenu de compte. De plus, la Sparkasse est très bien dans la mesure où il y en a partout en Autriche ! Et autre point positif, je pouvais payer et retirer de l’argent gratuitement à l’étranger … Même en France !

 

Est-ce que j’ai des démarches administrative à faire à mon arrivée ? 

Oui, une seule qu’il faudra ABSOLUMENT faire dès votre arrivée. Donc prévoyez bien d’avoir un logement avant d’arriver, car il faut absolument une adresse. Dès votre arrivée, vous devrez vous présenter avec une pièce d’identité à la mairie de votre ville pour faire votre Meldezettel. Il s’agit d’un formulaire qui vous permet de vous déclarer comme résident. Pour le faire, c’est simple : vous indiquez votre identité, votre adresse, nationalité etc … Il est gratuit (du moins à Linz) et en Allemagne mais certaines villes en Autriche font payer la démarche, environ 15€. Vous pourrez choisir si votre adresse en Autriche est votre adresse principale ou non. Moi, dans mon cas, j’ai choisi d’indiquer Linz comme résidence principale pour être tranquille. Puis vous recevrez un dossier pour le « Anmeldebescheinigung für EWR-und Schweizer BurgerInnen » (oui c’est long!) , qu’il faudra remplir et là encore, prendre un rendez-vous et il faudra régler 35€. Cette démarche est seulement pour ceux qui comptent rester longtemps en Autriche. Personnellement, je ne l’ai pas fait, mais c’est à vous de voir.

 

Dois-je payer des impôts ? 

Oui et non ! Il faut savoir que les impôts en Autriche sont prélevés à la source. Cependant, vous pouvez demander un remboursement. Par exemple, si vous travaillez en octobre 2018. En janvier 2019, vous pourrez demander le remboursement de vos impôts prélevés entre octobre et décembre 2018. Ça correspond à 150€ environ. Puis, en janvier 2020, vous pourrez demander le remboursement de vos impôts des mois de janvier à mai 2018, soit 400€ environ. Ce qui est plutôt pas mal ! Pour cela, il faudra récupérer le formulaire L1 qui correspond à l’année depuis le site du Finanzamt de la ville où vous serez ou bien sur internet. Le remplir, et aller le déposer directement sur place. Puis quelques semaines plus tard, vous recevrez l’argent. Attention ! On vous remboursera vos impôts seulement si vous ne déclarez pas plus de 11000€ pour l’année, donc si vous avez eu un autre job à côté, renseignez-vous !

 

Quid du transport ? 

Pour les transports, c’est bien simple. Dans la ville où vous serez, en règle général la régie de transport offre un abonnement. Pour Linz par exemple, je payais 10€ par mois au lieu de 54€ … Oui oui, vous avez bien compris, ma carte de transport me coûtait 10€ !
Alors par contre, il faut bien justifier que vous touchez moins de 1220€ par mois en présentant votre fiche de paie au BurgerInnen-Service (Service aux citoyens).
J’ai eu l’abonnement à quelques centimes près, c’est vous dire à quel point ils ne plaisantent pas avec le sujet ! Par ailleurs, pour circuler en Autriche et c’est aussi un peu le but de cette année. J’avais la carte de réduction de la ÖBB, la Vorteilscard Jungend pour les moins de 26 ans. Elle m’a coûtait 19€ pour un an, et j’avais 50% de réduction sur les billets de train dans toute l’Autriche, mais également en Allemagne. Par exemple, un Linz-Vienne me coûtait 17€ l’aller au lieu de 34€. Sinon, pour 90€ par mois, vous pouvez avoir la carte de voyage illimitée. Elle est intéressante si par exemple vous vivez à Linz ou à Vienne, mais que vous devez prendre le train pour aller dans vos établissements.

 

 

Le travail d’assistant de langue …

 

Combien d’heures par semaine vais-je travailler ? 

Tout dépend de la destination, mais en Autriche je travaillais 12 heures par semaine, ce qui est le même volume horaire qu’en Allemagne. J’étais sur deux établissements, l’un du lundi au mercredi et l’autre juste une matinée le jeudi. Le vendredi étant mon jour de libre. D’autres assistants avaient le jeudi ou le mercredi, tant dis que pour d’autres, c’était le lundi. Vous n’aurez pas le choix, c’est votre tut(eu)r(ice) vous fera votre emploi du temps.

 

Combien serais-je payé ? 

LA question qui tue ! Sachez qu’en Autriche, le salaire est vraiment très très confortable. Je ne l’ai plus en détail, mais c’était de l’ordre de 1200€ par mois. Par contre, prévoyez d’un peu d’argent avant votre départ. De quoi tenir un mois ou deux car en Autriche, vous ne recevrez votre salaire du mois d’octobre que mi-novembre en même temps que celui de novembre. En Allemagne, le salaire est moindre, c’est de l’ordre de 850€ par mois. Néanmoins, c’est peu plus avantageux puisque vous avez le statut de boursier et vous êtes exempté d’impôts (Notamment, la méchante taxe de la télévision que j’ai absolument pas supporté!) que ce soit en France ou en Allemagne. Pour les deux, bien évidemment, la sécurité sociale est incluse.

 

Et pour les vacances ?

C’est bien simple, vous êtes en vacances en même temps que vos élèves ! Par ailleurs, parfois, il arrive que les établissements aient des Schulautonom frei. Ce sont des journées pédagogique où les élèves n’ont pas cours et donc vous aussi … Ça arrive 2-3 fois pendant l’année scolaire.

 

Dois-je apporter avec moi du matériel ?

Personnellement, j’ai apporté avec moi des tas de livres comme notamment le Bled, le Bescherelle pour aider mes élèves au mieux. Vous pouvez et c’est même super apprécié, apporter du matériel pédagogique. Par exemple des plans de votre ville d’origine, des fascicules touristiques ou des spécialités de chez vous ! Pensez également à prendre des journaux français comme Libération ou Le Monde, car en Autriche, ça coûte assez cher …
Mon petit conseil, si vous voyagez avec Air France, vous avez de la presse dans la salle d’embarquement à Paris. Je faisais mon stock comme ça et pour être honnête, c’était bien utile !

 

 

 

Voilà, j’espère avoir pu répondre à toutes vos questions et que mes quelques conseils vous aiderons à vivre au mieux cette année à l’étranger !
Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire !

 

 

 

6 Comments

  1. La parenthèse psy

    13 février 2018 at 13 h 15 min

    L’article répond à pas mal des questions que je pouvais avoir ! Pas mal de mes amis aimerait partir et faire ce programme mais on se sait jamais par quel bout commencer ! JE vais leur transmettre ton post 😉
    A bientôt !

    1. Nuage Nomade

      20 février 2018 at 12 h 38 min

      Merci pour ton passage par ici ! 🙂
      C’est le but de cet article, que ceux qui veulent partir puissent savoir à quoi s’attendre. Et clairement, c’est des réponses que j’aurais vraiment aimer avoir avant mon départ.
      À très bientôt !

  2. Lowentia

    5 mars 2018 at 14 h 50 min

    Je ne connaissais pas du tout ! Du coup j’ai été lire ton article sur comment devenir assistant. Je trouve ça vraiment complet. Merci pour tous ces renseignements ^^

    1. Nuage Nomade

      24 mars 2018 at 18 h 15 min

      De rien ! J’espère que tu auras découvert un nouveau programme ! 🙂

  3. unadamantinderoses

    6 mars 2018 at 15 h 12 min

    Superbe cet article ! J’avais effectivement vécu une année en tant qu’assistance français en suisse alémanique. C’était génial. Ce fut une très belle expérience

    1. Nuage Nomade

      24 mars 2018 at 18 h 16 min

      Oh c’est intéressant ! Ça devait être vraiment étrange d’être en Suisse alémanique, j’ai déjà personnellement eu du mal avec le dialecte autrichien alors le suisse-allemand !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.