Humeurs & bavardages

Au revoir 2017 : Rétrospective & Bilan

 

L’année 2017 va s’achever dans quelques jours pour laisser place à 2018, l’occasion de revenir sur cette année à travers une rétrospective et un bilan et de parler des projets pour 2018 …

 

L’année 2017 : 

Si vous vous en souvenez, l’année a commencé à Linz en Autriche puis un retour en France quelques mois plus tard après 9 mois de travail comme assistante de Français. J’avais décidé fin janvier de ne pas renouveler l’expérience, mon objectif était de repartir à Mannheim pour y poursuivre mes études et être ainsi dans le pays que j’aime tout en étant proche de ma mère.
Malheureusement, un concours de circonstances à fait que ça n’a pas pu se faire : je n’ai pas pu obtenir la bourse qui me permettrait de poursuivre mes études en Allemagne, je devais encore améliorer mon niveau d’allemand pour pouvoir m’inscrire en Master. Bref, c’était compliqué. Mais c’est ainsi.

Retour plus ou moins au pays …

Je suis rentrée en France, je me suis réadapté à un pays, mon pays où je n’ai plus vécu depuis 2 ans, et ça ce n’était vraiment pas facile. J’ai eu énormément – et encore à l’heure actuelle – de mal à m’adapter, je ne sors que très très rarement ne supportant pas le métro parisien et le monde.
Je me suis échappée au Maroc pour en profiter pour réfléchir (très) rapidement à ce que j’allais bien pouvoir faire en cette rentrée de septembre 2017. Je me suis inscrite en Master FLE à distance, ce qui me convient parfaitement puisque je peux travailler de chez moi tout en m’occupant de ma mère. Je suis même rodée à ce système puisque j’ai fait une partie de ma Licence de cette façon à cause de mes problèmes d’Endométriose.

Dans le cadre de mon Master, durant le second semestre, je dois faire un stage d’un mois minimum dans une structure où l’on enseigne le FLE. Bien évidemment, l’Allemagne a sonné comme une évidence et dans ma chance, j’avais trouvé un stage à l’Institut Français qui semblait absolument parfait pour moi puisqu’il avait lieu dans ma ville de coeur, Berlin. Ni une, ni deux, j’ai postulé.
Une semaine après j’ai reçu un mail disant que mon profil était pile ce qui était recherché, j’ai passé un entretien téléphonique le surlendemain et c’était bon. J’avais le stage dans la ville où je rêvais de vivre. Je commencerais d’ici quelques semaines, mais je devais attendre le feu vert officiel pour remplir les papiers auprès de mon université.
J’ai commencé à chercher un logement, j’avais de très sérieuses pistes (ce qui était miraculeux quand on connaît l’état du marché immobilier) seulement, c’était trop beau pour être vrai puisque quelques jours après on m’a annoncé que vu le délai assez court, ma place a été donné à quelqu’un d’autre … Voilà. Il y avait un autre stage auquel j’ai postulé à Berlin également, mais la réponse fut négative. Deuxième projet de départ qui tombe à l’eau.

Et puis j’ai finalement trouvé la solution à mon problème, puisque j’ai la possibilité de faire valoir mon année d’assistanat comme terrain de stage, je n’ai pas besoin de faire de stage le semestre prochain, chose qui me convient parfaitement finalement donc pas de regrets.

 

La dur réalité de la vie

Les tous derniers mois de 2017 ont étaient compliqués émotionnellement et psychologiquement, avec une phase de down assez importante entre le coup dur du stage et le fait que beaucoup de personnes de mon entourage s’en sont allés en si peu de temps.
C’est la vie, mais malheureusement, c’est toujours douloureux de voir partir des personnes que je connais depuis que j’ai ouvert les yeux dans ce monde. Ça me ramène surtout à la situation de ma mère. Je crois qu’en cela, cette période a été rendu encore plus délicate avec les derniers examens médicaux qui n’étaient pas encourageants. Ça nous a mis un coup au moral, mais nous n’avons pas perdu la guerre, seulement une bataille. Le crabe ne gagnera pas.

Finalement, 2017 est une année en demi-teinte. Je n’ai pas pu faire ce que je voulais quant à mes projets d’études en Allemagne, mais je n’ai aucun regret. Je sais trop ce que c’est que de partir, je n’ai pas supporter la culpabilité que je ressentais lorsque je suis partie en Autriche. J’ai simplement décidé de rester en France cette année pour profiter de ma maman parce que c’est encore ce qui est le plus important dans ma vie actuellement.

 

Les échappées belles : 

En 2017, j’ai pris l’avion 12 fois en 12 mois. Fait plus de 13000 kilomètres que ce soit en avion ou en train. J’ai commencé l’année avec un week-end à Villach puis Ljubljana, puis une 13ème escapade à Berlin. En février, je suis allée à la découverte de ma région avec un premier road-trip dans le Salzkammergut à Bad Ischl et dans le Dachstein à 2100m d’altitude.
Un petit séjour sur les terres de mon Erasmus à Mannheim, où j’ai pu revoir quelques ami(e)s, assister à un cours et revoir mes collègues et enseignants.
Après une longue semaine de correction, j’ai enfin pu profiter d’une semaine de vacances et de repos bien mérité au près des miens à Paris.
Début Mai, je suis repartie une nouvelle fois à Mannheim pour quelques jours, puis une journée à Vienne où j’ai accompli mon devoir de citoyenne tout en profitant de la ville. Puis c’est une escapade à Bad Ischl, Traunkirchen et Sankt-Wolfgang pour découvrir un autre petit coin du Salzkammergut que je ne connaissais pas. Et j’ai terminé mon année Autrichienne avec un dernier road-trip entre la République Tchèque et l’Autriche (Salzkammergut puis Vienne) avant de préparer mes bagages et de rentrer en France début juin …
Entre la mi-août et la mi-septembre, je suis partie au Maroc durant 5 semaines un séjour qui m’a fait du bien : l’air marin et le soleil. Puis j’ai fini l’année tout récemment avec un petit séjour en Allemagne à Detmold et Göttingen

 

 

L’année 2018 : 

 

Un nouveau départ ? 

Et bien, pour 2018, j’ai quelques projets que j’espère pouvoir concrétiser et d’autres qui ne sont qu’au stade de réflexion, mais qui mériterait que je creuse. En terme d’expatriation, ce qui est certain, c’est que je ne compte pas revenir à Mannheim. C’est compliqué et de plus, j’ai appris que mon ancien enseignant et mentor ne sera plus à l’université à partir de janvier 2018. On ne lui a pas renouvelé son contrat, ce qui me met assez en colère car ça prive les étudiants d’une personne passionnée et qui aime partager ses connaissances. Donc savoir qu’il ne sera plus là ne me motive pas à y retourner.
Néanmoins, je pense postuler pour une nouvelle année d’assistanat, cette fois en Allemagne. Je suis évidemment bien occupée avec mes études, ce n’est pas mon premier choix même si c’est intéressant. Après évidemment, tout dépendra de l’état de santé de ma mère.
Depuis mon retour, je vis vraiment au jour le jour, j’envisage des choses, je fais des projets même si le crabe à tendance à vite me ramener à la dure réalité. C’est aussi une façon de le combattre et ne pas le laisser dicter notre vie. Je ne suis pas encore certaine, je dois encore me renseigner, mais j’aimerais bien commencer un nouveau Master qui correspond un peu plus à ce que je voudrais étudier. La littérature et l’édition me manquent vraiment. À voir !


Voyages, et encore des voyages … 

En terme de voyages, on a prévu de traverser l’Atlantique et d’aller aux États-Unis vers mi-mars pour quelques semaines sur la Côte Est à Washington. On attend juste d’avoir l’avis de son oncologue la semaine prochaine. Partir quelques jours en Allemagne a demandé une sacrée organisation, surtout depuis qu’il faut prendre en compte Gertrude, le fauteuil roulant, alors partir de l’autre côté de l’Atlantique, je n’ose pas encore me l’imaginer … Mais je suis certaine que ça pourra se faire.
Puis une de mes collègues de Linz nous a invitées pour quelques jours en Autriche. Je ne sais pas encore quand, mais c’est en état de gestation, il faut juste trouver la bonne date.
On dépend tellement de l’hôpital, des médecins et de son état qu’il est toujours compliqué de programmer à l’avance. Pas très pratique, mais étant de nature très spontanée ça me va assez bien de tout programmer à la dernière minute. C’est, je crois encore la meilleure façon de voyager.

Puis évidemment, un petit break à Berlin pour recharger les batteries, me fera le plus grand bien même si je l’avoue, je n’arrive vraiment pas à bouger et à laisser ma mère. C’est comme ça, je n’y peux rien. Je me sens trop coupable de la laisser même si je sais au fond de moi que j’ai parfois besoin d’une pause (même ma mère n’arrête pas de me le dire).
Mais c’est difficile depuis mon retour, je vivais loin de tout ça en étant en Autriche, et aujourd’hui être là avec elle, me fait réaliser à quel point c’est difficile. Je me sens encore plus démunie. Ce n’est pas une note négative, mais seulement une constatation. Je n’ai aucun regret, je suis contente d’être là avec elle, même si c’est compliqué. J’espère tout de même que 2018 nous apportera de bonnes choses …

 

 

 

En attendant que 2018 arrive (dans quelques jours), je vous souhaite une très bonne année.
Profitez de la vie, des gens que vous aimez, amusez-vous et voyagez, j’ai appris une chose cette année : la vie est bien trop courte ! 

 

 

 

25 Comments

  1. Adeline

    29 décembre 2017 at 16 h 00 min

    Plein de courage Mimi pour cette nouvelle année ! Tu as eu une année 2017 compliquée mais je suis certaine que 2018 sera bien meilleure 🙂

    1. Nuage Nomade

      29 décembre 2017 at 20 h 24 min

      Merci ma jolie Belette. ❤️
      J’espère sincèrement qu’elle le sera.

  2. Audreycologne

    29 décembre 2017 at 16 h 26 min

    J’espère que cette nouvelle ânerie rapportera de bonnes nouvelles et beaucoup de chance 😉

    1. Nuage Nomade

      29 décembre 2017 at 20 h 39 min

      Danke Audrey ! 🙂

  3. travelingaddress

    29 décembre 2017 at 17 h 35 min

    Bon courage à toi et ta maman! J’aime bien le petit nom que tu as trouvé pour son fauteuil roulant mais c’est sûr que pour traverser l’Atlantique, c’est moins pratique !

    1. Nuage Nomade

      29 décembre 2017 at 20 h 41 min

      Merci ❤️
      Oui, dés que je l’ai vu ce nom m’est venu directement ! Chaque chose à son petit nom, c’est vraiment pour dédramatisé la maladie et ça aide bien. Oui, ça va demander beaucoup d’organisation mais je suis certaine que ça ira.

  4. Ophélie G.

    29 décembre 2017 at 19 h 18 min

    J’espère que cette nouvelle année sera positive pour tes projets ! Bon courage à toi en tout cas, et à ta maman aussi ! xx

    1. Nuage Nomade

      29 décembre 2017 at 20 h 42 min

      Merci beaucoup Ophélie, je l’espère aussi de tout coeur. On en a bien besoin ! ❤️

  5. tania

    29 décembre 2017 at 19 h 28 min

    bon courage pr cette année 2018
    j espère qu elle marquera la fin et une victoire définitive sur le crabe

    1. Nuage Nomade

      29 décembre 2017 at 20 h 43 min

      Merci Tania !
      Franchement, je l’espère. On l’espère tous. 🙂

  6. Aurore

    29 décembre 2017 at 23 h 03 min

    J’espère vraiment que cette nouvelle année sera plus douce pour toi et ta maman !

    1. Nuage Nomade

      30 décembre 2017 at 14 h 16 min

      Je l’espère aussi. Je te le souhaite également ma Aurore. Pleins de pensées pour toi et ta maman. <3

  7. Jéromine

    30 décembre 2017 at 0 h 44 min

    Ta maman a l’air d’être une warrior, et franchement tu es forte de tout mener de front ! Je vous souhaite à toutes les deux un bon passage en 2018, en espérant que vos projets se concrétisent !
    PS : j’ai adoré te suivre sur Instagram quand tu étais au Maroc !

    1. Nuage Nomade

      30 décembre 2017 at 20 h 39 min

      Clairement, elle est plus que ça. Elle m’étonne de jour en jour. Merci, belle année à toi aussi. 🙂
      Oh ben ça c’est gentil. Ça me touche beaucoup.

  8. Tiphaine

    30 décembre 2017 at 14 h 42 min

    Je te souhaite le meilleur pour cette année 2018 et on va enfin se voir IRL !!!!
    Courage à ta maman et à toute ta famille <3

    1. Nuage Nomade

      30 décembre 2017 at 20 h 40 min

      Belle année 2018 à toi aussi et je te souhaite pleins pleins de bonnes choses pour 2018. Oui ! Enfin ! 🙂
      Merci ma Tiphaine. <3

  9. Teaso

    30 décembre 2017 at 17 h 40 min

    Quelle année éprouvante ma ptite Mimi… n’oublie pas de prendre un peu de temps pour toi et vivre l’instant présent 😉 Repose-toi un peu, tu l’as bien mérité! À très vite dans mon petit appart’ à Mitte hihihi! Bisous

    1. Nuage Nomade

      30 décembre 2017 at 20 h 47 min

      C’est le cas de le dire, éprouvante, épuisante fatiguante. Tout ça à la fois. C’est ce que j’essaye de faire, c’est tellement important de profiter de l’instant présent, je ne veux pas avoir de regrets.
      J’ai pas mal de travail pour mes cours jusqu’à mi-février et après je me repose et oui, à très très vite à Mitte dans ton petit cocon qui fait du bien. Je t’embrasse ma Thisounette. <3

  10. Camomille

    31 décembre 2017 at 15 h 04 min

    Je te souhaite que tes projets se concrétisent en 2018 et que tu vives de belles aventures! ‘espère que tu pourras aller aux USA avec ta maman, à j’envoie plein d’ondes positives! <3 Bisous!!

    1. Nuage Nomade

      1 janvier 2018 at 22 h 39 min

      Belle année à toi aussi Camille! Merci tout plein pour ton petit mot. C’est adorable. Pleins de bisous <3

  11. Alex

    1 janvier 2018 at 15 h 04 min

    Comme tu le dit, 2017 à été une année en demi-teinte pour toi… Du coup, je suis certaine que 2018 t’apportera plus de bonheur (et surtout de santé pour ta maman). Ça ne peux qu’être mieux que 2017 !
    N’oublie pas de te reposer et de continuer à rêver <3 Vous êtes courageuses et vous êtes des battantes, je sais que vous pouvez surmonter la maladie et les petits revers de la vie.
    Bises à vous deux et à bientôt je l'espère !

    1. Nuage Nomade

      1 janvier 2018 at 22 h 42 min

      Merci beaucoup Alex, je te souhaite également une très belle année.
      Je vais essayer, pas toujours facile, mais j’essaye de garder la tête hors de l’eau. Nouvelle chimio depuis début décembre, on espère vraiment que celle-ci fonctionnera et qu’elle donnera de bons résultats.
      Je t’embrasse bien fort ! <3
      À très vite, en Allemagne ou en France ou même ailleurs !

  12. Voyages et Compagnie (Camille)

    3 janvier 2018 at 12 h 06 min

    Je suis certaine que 2018 t’apportera du positif et du renouveau. Continue de voyager, de vivre tes rêves et de profiter de ceux que tu aimes. C’est la plus belle des façons de passer l’année.

  13. Ingrid

    4 janvier 2018 at 20 h 37 min

    Je découvre beaucoup de choses via cet article que ce soit du côté personnel ou bien sur les études. Je te souhaite que 2018 soit plus douce et rempli de bonheur même si la vie n’est pas toujours simple. J’ai une énorme pensée pour ta maman et lui souhaite surtout de bonnes nouvelles pour cette année qui arrive ainsi qu’un bon voyage aux états unis je l’espere, ce serait plus que mérité ! En tout cas merci de m’avoir partager ton article, je suis vraiment contente d’en avoir appris un peu plus 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.