Journal d’expatriation : Octobre 2016

J’entame l’écriture d’articles sous un nouveau format qui je pense est parfaitement idéal pour parler d’expatriation. Ce sera ainsi le bon moyen de faire un bilan de façon mensuelle de mon année en Autriche. 

Le mois d’octobre fut très mouvementé, nouveau départ et beaucoup de chamboulements. C’est le début d’une nouvelle vie. Je vous écris ce billet depuis mon vol de retour qui me ramène à Linz.

L’installation

Je suis donc arrivée à Linz le 02 octobre, aller-retour rapide entre le 6 et le 10 cotobre pour aller rendre visite à ma mère qui sortait de l’hôpital et qui se faisait opérer la même semaine. J’ai enfin pu véritablement prendre mes repères et m’installer dans mon petit chez moi. Il manque encore des petites bricoles, mais ce n’est pas urgent.
En écrivant ces quelques lignes, je me suis rendu compte qu’hier, ça faisait un mois que j’habitais en Autriche. Le temps passe à une vitesse folle. À mon retour, j’ai appris que j’avais quelques jours de vacances à la Toussaint. En effet, le 26 octobre était un jour férié en Autriche puisque c’est le jour de la fête nationale. Le 31 octobre, les 1er et 2 novembre étaient également fériés. Comme mon jour de libre est le vendredi, j’ai demandé à avoir mon jeudi et j’ai ainsi pu profiter de 8 jours de vacances. Ce qui fait que j’ai pu rentrer à Paris pour revoir ma maman.

 

Une semaine à Paris

J’ai profité de la semaine que j’ai pu avoir pour aller rendre visite à ma maman. Le but était que je puisse aussi recharger les batteries, ces deux derniers mois n’ont pas été de tout repos.
Entre l’annonce de la maladie de ma mère, l’acceptation, le déménagement et l’installation à Linz je crois que mon corps commençait à me dire stop. J’étais extrêmement fatiguée, gros manque de sommeil et manque d’énergie. Quoi de mieux donc que d’aller recharger ses batteries auprès de sa maman qui en a aussi besoin. J’ai profité de cette semaine parisienne pour m’occuper d’elle, de boire un café et de discuter expatriation et assistanat avec Kenza (ma seule sortie) et comme j’ai un neveu de 3 ans, on a décidé spontanément avec ma belle-soeur de l’emmener à Disneyland. C’était une très belle journée, il en a bien profité et moi aussi par la même occasion.

img_0147

fullsizerender-1

img_0162
Les cours et les lycées

Au niveau des cours, j’en ai profité pour commencer à m’habituer à mon travail d’assistante. Pour être honnête, au départ je ne pensais pas que ça me plairait à ce point, mais maintenant je m’habitue. J’ai la chance d’avoir des élèves très sympa et très motivés. Ce qui me motive aussi. Mais le cadre dans lequel je travaille joue aussi un rôle essentiel. Dans mon lycée de rattachement où je suis la plupart de mon temps, je suis entouré d’enseignantes extraordinaires qui me laissent une totale liberté en terme de pédagogie et de préparation des cours. J’espère que ça continuera dans cette lancée. Dans mon second lycée le bilan est un peu mitigé. Je ne m’y sens définitivement pas à l’aise,  avec les élèves ça se passe très bien, mais je pense que c’est avec les enseignants que ça bloque. Le problème est que je ne sais pas si c’est moi qui me fait des idées ou si c’est vraiment un ressenti. On verra par la suite ce que ça donnera.

J’attends le mois de novembre très sereinement (et avec la paie qui va avec parce que ça commence à être très dur). J’ai prévu quelques voyages, qui j’espère se feront. Je n’ai pas prévu de rentrer en France en novembre, je rentre le 22 décembre pour les vacances de Noël.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires

    1. Oh merci beaucoup beaucoup, ça me touche énormément!
      Oui, on a eu les premiers flocons de neige à Linz aujourd’hui. Tu es à Munich ? C’est la seule ville qui me manque dans mon tableau de chasse allemand. Je compte bien y aller, j’espère que nous aurons l’occasion de nous y croiser! Bisous de Linz! 🙂

  1. Je te souhaite un très bon mois de novembre, et prends du temps pour toi , c’est vrai que tous ces changements ne doivent pas être très faciles à vivre , mais si ton travail te plaît c’est déjà une grande avancée ! Bon courage pour la suite 🙂

    Passe un bon vendredi,

    Anthony & Noémie – blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com
    En ce moment, on te parle d’un château…rose 😛

  2. Je suis moi aussi « expatriée » depuis début octobre (je mets des guillemets car stricto sensu je suis toujours en France en fait, je suis partie à la Réunion), et c’est vrai que le temps est passé super vite entre le départ, l’installation, la prise de repères… Mais j’aime beaucoup ces moments de vie dense, où tout va vite.
    Je te souhaite un très bon mois de novembre ! Et j’aime beaucoup (beaucoup beaucoup) ta dernière photo, avec l’arbre paré de son feuillage automnal.

    1. On peut dire que c’est de l’expatriation aussi même si c’est dans le même pays, c’est quand même à 10 heures de vol de la Métropole, c’est pas rien!
      Moi aussi, j’aime vraiment ça en temps normal, mais encore une fois avec ce qu’on avaient vécus juste avant le départ, c’était dur à gérer.
      Merci, je te souhaite aussi un bon mois de novembre, et je vais aller de ce pas faire un petit tour sur ton blog ! 🙂
      Ah oui, c’est dans le jardin de mon immeuble, il commence malheureusement à perdre ses feuilles, on a eu de la neige jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close