10 mois d’Erasmus : Bilan

Voilà, les 10 mois de l’aventure Erasmus sont fini. Il est temps de faire un petit bilan de cette incroyable aventure en Allemagne …

Il y a un an très exactement je commençais à plier bagages. J’ai l’impression que c’était hier. Je me revoie un an en arrière avec ces sensations : un mélange d’excitation, d’angoisse et de joie. Ce qui me connaissent, savent que j’attendais ça depuis le début de mon cursus universitaire. Je me souviens que déjà au collège, je disais « Je veux faire Erasmus, et je veux le faire en Allemagne ! ».
Et me voilà quelques années plus tard sur le départ. Je ne partais pas à l’inconnu, je connaissais pas Mannheim certes, mais l’Allemagne depuis 6 ans n’avait pas de secret pour moi. Je dois même dire que je connais l’Allemagne mieux que mon propre pays. Ce qui est quand même assez étrange.
Et me voilà aujourd’hui chez moi, enfin plus trop chez moi non plus et pas pour longtemps, un an après à revenir sur ces 10 mois passés à Mannheim. Que cela passe vite!
Et il s’en est passé des choses. Des choses extraordinaires, d’autre moins agréable, mais c’est ça la vie.

Je suis heureuse d’avoir vécue cette belle aventure comme je l’ai voulue, heureuse d’avoir réussi à me débrouiller seule et d’avoir gagné confiance en moi. Je pense aussi que c’est une des choses que je vais le plus retenir de mon séjour. On se redécouvre, mais surtout on découvre ses propres capacités. On apprend à mieux se connaître.
Je suis tellement fière de mes progrès en allemand. Quand je penses que j’ai commencé l’allemand il y a 6 ans, toute seule, en autodidacte, même pas capable d’aligné une phrase correctement. Alors qu’aujourd’hui, moi-même je m’étonne de pouvoir tenir une conversation plus ou moins correctement.
D’ailleurs, ça me fait penser à la première fois quand je suis arrivée, et que j’ai du faire toutes les démarches administrative, j’étais en panique totale. Je me souviendrais toujours de la phrase que m’a dit la dame au guichet du service des citoyens « C’est la première fois depuis que je travaille ici, que je vois une étudiante Erasmus venir seule faire son Anmeldung. Vous êtes très courageuse. »
J’étais tellement émue et fière après ça. Je me suis dit que maintenant, à partir de ce moment, tout était possible. Et j’ai tout bonnement réussi, j’ai trouvé non pas un, mais deux jobs.
Mais je pense que ce qui aide, ce sont les personnes autour de nous. Et pour ça, cette année fut extraordinaire!

Mannheim n’aurait rien était sans toutes ces personnes que j’appelle affectueusement mon « Erasmus Family ». C’est devenue ma famille. C’est pour cela que je dis, qu’Erasmus est vraiment une aventure humaine sans pareil. Il faut le vivre pour le comprendre.

Mon meilleur souvenir est sans doute le dernier déjeuner avec la « Team CMF » (Gianluca, Natalie, Becci, Basia, Harena), du nom de notre enseignante de traduction (Madame Mary-Franssen, si vous passez pas là, je vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour moi.) qui nous a énormément soutenu et encouragé.
Mon pire souvenir c’est ma colocataire, que j’ai quitté sans aucun regret et sans un au revoir. Je ne lui manquerais pas, et c’est totalement réciproque. J’espère ne plus jamais avoir à la revoir un jour. Je plains ma remplaçante …

Un mois et demi après mon retour, je me sens déjà tellement nostalgique. J’attend avec impatience de retrouver le château où j’avais mes cours, mes enseignants (des personnes formidables!) , et surtout mes ami(e)s dans quelques mois. Pour le moment, je prépare mon départ pour Linz, en Autriche qui sera j’espère une grande et belle aventure. Je n’ai qu’une chose à dire, si vous avez la possibilité de pouvoir partir quelques temps, même un semestre, faite le. C’est tout simplement incroyable !

___________

Je dédie cet article à mon grand ami Gianluca, que je suis fière d’avoir rencontré et à son petit garçon, premier bébé Erasmus que je connaisse, le petit Filipo né le 12 août dernier et que j’ai très hâte de venir voir à Mannheim. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi. Tu es un ami formidable, et une promesse est une promesse. Je reviendrais … Ciao!
Et une grosse pensée à Inga et Natalie qui vont découvrir les joies d’Erasmus.
Une pensée également à toutes les personnes que j’ai connue … Je ne vous oublierai jamais.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. Olamelama

    16 août 2016 at 11 h 52 min

    Je viens de découvrir ton blog à travers ta sélection hellocoton (félicitations au passage) et c’est un plaisir! Je suis également expatriée en Allemagne depuis plus d’un an bientôt et je connais toutes ces difficultés dont tu parles… Quel courage de faire ton anmeldung seule… L’administration allemande est tellement compliquée, ca m’à donné bien des cauchemards 😀 Je te souhaite beaucoup de bonheur à Linz! Perso, je ne me vois pas quitter l’Allemagne de si tôt et j’espère que tu auras une aussi belle aventure en Autriche!

    1. Nuage Nomade

      16 août 2016 at 13 h 18 min

      Oh merci beaucoup! Ça me touche énormément! Ah oui, c’est les joies de l’expatriation en Allemagne, au début c’est la panique la plus totale, des larmes, de l’angoisse, mais une fois que c’est fait, tu souffles un bon coup et tu te dis « J’ai réussi! ». Ça était une décision assez facile à prendre, je parcours l’Allemagne depuis 6 ans, je connais le pays sur le bout des doigts. Du coup, je me suis dit que ce serait bien d’aller faire un tour en Autriche, histoire de faire une pause pour mieux revenir en Allemagne pour la poursuite de mes études. Merci infiniment ! 🙂
      Si jamais tu passes par Linz, n’hésite pas!
      Je vais aller jeter un coup d’oeil à ton blog, j’ai vu que tu parlais de Vienne … 😉

Leave a Reply

Close