Berlin : Session urbex à l’hôpital pour enfants de Weißensee

Étant passionnée de photographie, ce qui me connaissaient savent que je me balade systématiquement avec mon appareil. Nous avons eu l’idée avec Teaso et Mimi d’aller faire une session exploration urbaine à l’hôpital pour enfants de Weißensee …

L’accès aux bâtiments n’est pas du tout facile, puisque tous les accès sont fermés. Si vous êtes souple tant mieux les quelques mètres de clôture ne seront qu’une formalité, sinon rebrousser chemin.

Pour la petite histoire, le Kinderkrankenhaus fut construit au début du XXème siècle, en 1908 très exactement. Il était pour l’époque, considéré comme étant le premier établissement de santé spécialisé dans la pédiatrie en Prusse. Agrandis une première fois avant la Première Guerre Mondiale en 1911 puis une deuxième fois en 1985, il fut définitivement fermé en 1996.
Berlin se remettant de la Chute du Mur et était en pleine mutation, l’hôpital pédiatrique connaîtra à partir de cette époque une longue période d’abandon.
En 2005, il connaît un regain d’attention. En effet, des investisseurs russes l’achètent avec pour objectif de le transformer en centre de recherches médicales. Le projet tombe à l’eau, et l’hôpital se retrouve une nouvelle fois abandonné, entraînant par la même occasion une sévère détérioration des bâtiments. L’hôpital est également victime de vandalisme et depuis, est devenu un repaire pour les amateurs de Street Art. Ne soyez donc pas étonnez de croiser des graffeurs en pleine séance de travail.

En 2012, le Sénat de Berlin lance une procédure judiciaire à l’encontre des propriétaires russes qui depuis le rachat des bâtiments ont laissé les lieux à l’abandon. Cette procédure aurait pour objectif d’annuler la transaction pour que la ville puisse le rénover et l’utiliser pour construire des logements et d’autres infrastructures. En attendant, une décision judiciaire, l’hôpital est toujours en état d’abandon et ce depuis 10 ans …
Quant à l’atmosphère des lieux, ce qui est particulièrement impressionnant c’est le silence qui y règne, un silence gênant, presque irréel. En voyant le parc qui entoure l’hôpital, on peut facilement imaginer les enfants et l’agitation qui régnait à l’époque. Mais ça c’est mon ressentiment.
Teaso, à également publier un article dans lequel elle décrit l’atmosphère et l’ambiance ressenti lors de cette session urbex.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close